DUKE ON THE WEB !

Anthologies


Introduction


La plupart des anthologies couvrent la période des débuts de Duke à 1953 (celle des 78 tours avec quelques incursions dans les balbutiements du microsillon). La première tentative d'anthologie date des années soixante avec la série de six albums THE ELLINGTON ERA 1927-1940 mise sur le marché par CBS. Celle-ci, encore très incomplète est remplacée dans les années soixante-dix par THE COMPLETE DUKE ELLINGTON (série de 15 albums doubles) qui prend allure d'intégrale. CBS ajoute par la suite à son tableau le coffret de 6 albums THE COMPLETE DUKE ELLINGTON 1947-52 qui comporte également des enregistrements parus sous le format 25 cm microsillon. Pour terminer le panorama de CBS, citons encore DUKE 56/62, série de 3 albums (dont 2 doubles) qui nous fournissent inédits et prises différentes.

Parallèlement à CBS, RCA sort au début des années 70 sa propre intégrale : THE WORKS OF DUKE, en 24 albums. A noter que le volume 24 reprend le concert du 25 mars 1952. Cette intégrale est reprise ensuite sous la forme d'une série de doubles albums intitulée THE INDISPENSABLE DUKE ELLINGTON (Jazz Tribune).

L'ère du Compact-disc fera fi des clivages de marques en faisant paraître sur le marché 3 anthologies chronologiques, toutes marques confondues : THE CHRONOLOGICAL (chez "Classics"), COMPLETE EDITION (chez "Masters of jazz") et la série des HOT'N SWEET (chez "EPM"). "Masters of jazz" et "Hot’n Sweet", qui comportaient toutes deux diverses prises d’un même morceau, s’essoufflent alors que la série "Classics" atteint les 44 volumes et couvre la période de 1924 à 1953. Elle n’inclut pas toutes les prises, mais THE ALTERNATIVE TAKES (chez "Neatwork") verra le jour pour compléter à souhait les" Classics" et leur donner l’allure d’une intégrale.