DUKE ON THE WEB !

Hommages


V

Robert VALENTINO : PRELUDE TO A KISS - VALENTINO PLAYS DUKE ELLINGTON
(30 cm VEGA / V 30 M 811) France

1958


In a sentimental mood / Mood indigo / Don't you know I care / Just squeeze me / Prelude to a kiss / I got it bad and that ain't good / Black and tan fantasy / Medley : Don't get around much anymore - Take the A train / Sophisticated lady / Caravan / Solitude.

Sarah VAUGHAN : DUKE ELLINGTON SONG BOOK ONE
(30 cm PABLO / 2312 111)

1979


In a sentimental mood / I'm just a lucky so and so / Solitude / I let a song go out of my heart / I didn't know about you / All too soon / Lush life / In a mellow tone / Sophisticated lady / Day dream.

Il est étonnant que les chemins de la lady la plus sophistiquée du jazz et de notre compositeur gentleman ne se soient jamais croisés. Ce premier volet nous offre un Just a lucky so and so très bluesy et pas mal de tempos lents sur lesquels Sarah Vaughan excelle et fait preuve d'un grand professionalisme. In a sentimental mood et Lush life ont même été drapés de cordes (pas vraiment indispensables). La grande technique vocale de Sassy lui permet de donner de nouvelles inflexions à ces mélodies célèbres.

Sarah VAUGHAN : DUKE ELLINGTON SONG BOOK TWO
(30 cm PABLO / 2312 116)

1979
I ain't got nothing but the blues / Black butterfly / Chelsea bridge / What am I here for / Tonight I shall sleep / Rocks in my bed / I got it bad and that ain't good / Everything but you / Mood indigo / It don't mean a thing (if it ain't got that swing) / Prelude to a kiss.

Dans ce second volet du songbook, du blues magistral avec I ain't got nothing but the blues (qui n'a jamais si bien porté son nom) et Rocks in my bed comprenant une intervention musclée d'Eddie Davis à l'alto et au chant. It don't mean a thing (if it ain't got that swing) n'a jamais aussi mal porté son nom, affublé d'un arrangement lourd et pompeux. Sinon toujours beaucoup de ballades et de tempos médium impeccablement interprêtés. La sobriété de certaines plages, avec pour tout accompagnement le piano et la guitare, mettant admirablement en valeur les qualités vocales de Sarah Vaughan, rend superflu l'ajout de violons sur d'autres. .

VELEBAND BIG BAND : ELLINGTON IN PRAGUE
A tribute to the Duke

(CD ARTA / F 10094 2) République tchèque

1999


Caravan / African flower / I ain't got nothing but the blues / The intimacy of the blues / Such sweet thunder / Full house / Isfahan / Bemsha swing - Lively up yourself / Don't get around much anymore / East St-Louis toodle-Oo / Young for ever.

1999, l’année du centenaire de la naissance de Duke Ellington a été celle de tous les hommages. Je conseille vivement l’album moderne et tonique de ce big band tchèque qui flirte avec une ambiance jazz-rock, créant par moments des climats étranges et où les sonorités acoustiques et électriques se marient avec bonheur. Si Frank Zappa avait interprété African flower avec son Grand Wazoo Orchestra et si Captain Beefheart avait chanté I ain't got nothing but the blues et Don't get around much anymore nous aurions peut-être été proche du résultat de cet album. Full house et Young for ever sont des compositions personnelles. A noter le Bemsha swing de Thelonious Monk interprété en reggae pour être associé au Lively up yourself de Bob Marley.

VIENNA ART ORCHESTRA : DUKE ELLINGTON'S SOUND OF LOVE
(CD TOB RECORDS / 99 802)

Live on the VAO Spring Tour - 1999


Red garter / Very special / Blues in blueprint / Mood indigo / Smada / Warm valley / Circle in fourth / Take the A train / After all / I'm just a lucky so and so / Blood Count / Rockin' in rhythm / Little Max / Sophisticated lady.

Le Vienna Art Orchestra est une institution, comme notre Orchestre National de Jazz, sauf qu'il fait d'avantage penser à une sorte de "Thad Jones & Mel Lewis Orchestra" par son swing souple et feutré et par l'architechture de ses arrangements. Il faut absolument entendre Mood indigo joué en duo par une guitare et un trombone. L'orchestre a eu l'intelligence de ne pas puiser uniquement dans les standards les plus célèbres. S'il existait un guide Michelin des formations, celle-ci aurait deux étoiles.

VIENNA ART ORCHESTRA : DUKE ELLINGTON'S SOUND OF LOVE
volume 2

(CD EMARCY / 865 4109 4)

Live in Vienna - 2003


Such sweet thunder / Very special / Rem blues / After all / Smada / Circle of fourths / Something to live for / Blues in blueprint / Caravan / Star-crossed lovers / Diminuendo & crescendo in blue / In a sentimental mood.

Même si certains titres ont déjà enregistrés en 1999 sur le volume précédant, le plaisir est au rendez-vous. C’est un orchestre incandescent aux solistes en plein délire, un Big Band devenu Big Bang ! Le ténor qui office généralement dans la longue suite de chorus de Diminuendo & crescendo in blue est ici remplacé par une trompette bouchée. Le mythique groupe californien les "Résidents" n’aurait pas fait une adaptation plus étrange d’In a sentimental mood.

André VILLEGER & Philippe MILANTA : FOR DUKE AND PAUL
(CD CAMILLE PRODUCTIONS) France

2015


I let a song go out of my heart / Day dream / U.M.M.G / Sentimental lady / Paul’s tales / Major / E.S.P / A flower is a lovesome thing Ekde / Raincheck / The sheperd / Serenade to a bus seat / Take the A train / I got it bad and that ain't good.