Présentation


"Ellington m'a percé d'un rayon magnétique"

(Claude NOUGARO – Toulouse to win)


Duke Ellington, que j’ai découvert à vingt ans, m’a ouvert les "oreilles" ainsi que les portes d’un univers sonore qui m’était inconnu : couleurs et alliages sonores, combinaisons orchestrales, art d’utiliser et de mettre en valeur le style d’un improvisateur.

1924 - 1973 : cinquante années de création, de cheminement à travers les différentes mouvances du jazz, de mariages multiples (comédies musicales, bandes sonores cinématographiques, orchestres symphoniques, interprétation des succès du jour), de rencontres avec les plus grands : Louis Armstrong, John Coltrane, en passant par Coleman Hawkins, Charles Mingus, Frank Sinatra…
Alors comment s'étonner qu’après avoir marqué la plupart des courants jazzistiques Ellington se soit imposé en maître ?

A l'instar d'Igor Stravinsky, Frank Zappa ou encore John Zorn, autres coloristes majeurs, compositeurs boulimiques et travailleurs insatiables, Ellington restera l'un des grands musiciens du XXème siècle et ses créations n'ont pas fini d’inspirer les générations à venir.

Cette étude discographique vise à recenser l’œuvre ducale ainsi que les hommages qui lui sont consacrés et évolue de jour en jour pour vous offrir un panorama toujours plus riche. Ce site est une promenade, un inventaire des disques où le plaisir de l'œil n'a pas été oublié, grâce aux reproductions des pochettes.

Bernard VILLIERS